Questions fréquentes

Il existe de nombreuses idées reçues autour de la surdité ou des langues signées. Nous y répondons ici.

Questions fréquentes

En quelques mots, keia c'est quoi ?

Keiə signifie « mettre en mouvement », c'est la racine du mot d'origine grecque kinematic qui étudie la « science du mouvement ».

keia est une technologie d'interprétation artificielle qui traduit automatiquement tout contenu audio, vidéo ou écrit en langue signée à travers un avatar en 3D.

Qu'est-ce que la surdité ?

La surdité ou perte de l'acuité auditive est la diminution de la capacité à percevoir les sons.
Ici, l'expression de « sourds » est une notion structurelle et englobe également les malentendants.

Chaque personne sourde est un individu singulier avec sa propre histoire et sa façon de penser, de la même manière que lorsque l'on parle de « l'entendant » : on ne réduit pas une personne à la faculté d'entendre.

Aussi, sourd n'est pas le contraire d'entendre. Penser qu'un sourd de naissance vit dans le silence est aussi absurde que l'idée que se font beaucoup de voyants que l'aveugle de naissance vit dans le noir.

Combien y-a-t-il de sourds en France et dans le monde entier ?

D'après le rapport de l'Organisation Mondiale de la Santé en 2019, il y a 460 millions de sourds dans le monde, dont 34 millions d'enfants.
D'ici 2050, l'OMS estime à 900 millions le nombre de personnes souffrant de déficience auditive incapacitante.

La World Deaf Federation indique recenser environ 70 millions de personnes sourdes. Selon le ministère de la santé 6,6% à 8% de la population Française est touchée (1 bébé sur 1000).

Les sourds ne lisent-ils pas sur les lèvres ?

La lecture labiale est un exercice complexe qui demande une certaine concentration et une bonne part d'instinct pour deviner certains contextes.

D'après certains chercheurs, le degré de compréhension des mots à travers la lecture labiale se situe seulement entre 10 et 30% (Bernstein, L. E., Tucker, P. E., & Demorest, M. E. 2000).

En cela, la lecture labiale n'est pas une solution.

Pourquoi le sous-titrage ne suffit pas ?

L'écrit est une forme abstraite de la langue parlée. Tout individu n'ayant jamais entendu la langue parlée aura du mal à comprendre sa forme écrite.

L'apprentissage du français écrit nécessite la mise en place d'une éducation bilingue trop peu dispensée aujourd'hui. C'est une des raisons principales expliquant l'analphabétisme fonctionnel important chez les sourds. Ce problème concerne jusque 70% des sourds signants français (Rapport Gillot) mais aussi jusque 50% des sourds signants américains (Traxler, Marschark, Lang, & Albertini).

En cela, le sous-titrage ne suffit pas.

La langue des signes est-elle une vraie langue ?

La Langue des Signes Française (LSF) est une langue naturelle comportant les mêmes propriétés linguistiques qu’une langue parlée.

Les langues des signes sont pour les personnes sourdes le seul mode linguistique véritablement approprié qui leur permette un développement cognitif et psychologique équivalent à ce qu'il en est d'une langue orale pour un entendant.

En cela, la langue des signes est une vraie solution. keia vous accompagne.

Que dit la loi sur la langue des signes ?

Le décret de loi N°2005-102 du 11 février 2005 reconnaît la Langue des Signes Française comme « langue à part entière » dans le code de l'éducation (Art. L. 312-9-1) :

La Langue des Signes Française est reconnue comme une langue à part entière. Tout élève concerné doit pouvoir recevoir un enseignement de la Langue des Signes Française. Le Conseil supérieur de l'éducation veille à favoriser son enseignement. Il est tenu régulièrement informé des conditions de son évaluation. Elle peut être choisie comme épreuve optionnelle aux examens et concours, y compris ceux de la formation professionnelle. Sa diffusion dans l'administration est facilitée.

Par ailleurs, l'Organisation Mondiale de la Santé recommande sur le rapport Handicap 2012 de « Promouvoir les droits des élèves sourds à l'éducation en reconnaissant leurs droits linguistiques. Les enfants sourds doivent être exposés précocement à la langue des signes et recevoir une éducation multilingue pour la lecture et l'écriture. Former les enseignants en langue des signes et mettre à disposition du matériel pédagogique accessible. »

La langue des signes n'est-elle pas universelle ?

Malgré une idée répandue, il n'y a pas une seule langue des signes universelle dans le monde.
Chaque pays possède sa propre langue des signes.

Cependant les principes de syntaxes en langue des signes sont universels.
Il existe une Langue des Signes Internationale (ISL) qui permet aux sourds de communiquer lors de grands évènements sportifs ou institutionnels.

La LfPC est-elle une langue des signes ?

La LfPC n'est pas une langue mais un langage.
Il s'agit d'un outil qui accompagne les personnes sourdes dans l'acquisition d'une langue parlée.
Via des codes gestuels rationalisés, il permet à ces derniers d'améliorer la compréhension des messages complexes en lecture labiale jusqu'à 84% (Uchanski, R. M., Delhorne, L. A., Dix, A. K., Braida, L. D.,Reed, C. M., & Durlach, N. I. (1994)).

En cela, la LfPC est une solution d'accessibilité intéressante pour les personnes sourdes ayant acquis ou étant en cours d'acquisition d'une langue parlée. keia vous accompagne.

La traduction automatique remplace-t-elle un interprète humain ?

C'est grâce au travail d'experts humains que keia se perfectionne.

En France, on recense environ 400 interprètes diplômés, un nombre encore bien insuffisant pour répondre au besoin de la population sourde. Le nombre de traducteurs qualifiés en langue des signes est encore plus limité.

keia prend le relais et permet aux sourds de gagner en autonomie.
C'est aussi un moyen pour les entreprises ou institutionels de bénéficier d'une solution réaliste et scalable. La démocratisation des services proposés par keia permet une exposition plus large des langues signées et favorise l'inclusion du public qui les pratique.

Comment keia révolutionne ma politique d'accessibilité ?

En intégrant la technologie keia à vos contenus et communications, vous favorisez l'inclusion d'une manière visuelle et singulière.

L'avatar en 3D incarne votre marque : c'est un message fort adressé à vos usagers, collaborateurs ou clients sur la manière dont vous considérez le handicap et la différence culturelle.

Demandez votre démo

Quels types de livrables la solution keia peux m'offrir ?

keia est avant tout une solution de traduction automatique en langue signée. Nous vous fournissons une traduction en Langue des Signes Française mais aussi en Langage français Parlé Complété.

Afin de rendre accessible le contenu au plus grand nombre de sourds et malentendants, une transcription écrite et/ou un fichier de sous-titrage sont également inclus.

Demandez votre démo

Suis-je accompagné sur la mise en œuvre ?

keia vous accompagne sur la définition d'un vocabulaire métier, la traduction de vos contenus, la conception de votre avatar, l'intégration de vos traductions ainsi que la communication de votre démarche.

Demandez votre démo

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques.